Coordination et suivi de l’accueil des primo-arrivants

Mahinur Ozdemir interpelle le Ministre en charge de la cohésion sociale au sujet de la coordination et le suivi de l’accueil des primo-arrivants

Chaque année des milliers de primo-arrivants viennent s’installer en Belgique, dont plus d’un tiers sont accueillis à Bruxelles.

À Bruxelles, les initiatives en matière d’accueil des primo-arrivants sont de plus en plus nombreuses. Ces actions émanent très souvent du secteur associatif, de certaines autorités communales, de structures para-communales et d’établissements de promotion sociale.

Il est évident que les offres ne manquent pas, malheureusement elles sont généralement dépourvues de coordination et de cohérence. Certes, il existe des collaborations entre les associations subsidiées, les communes et les CPAS mais elles semblent insuffisantes. Mahinur Ozdemir souhaite qu’il ait plus de collaborations et d’échanges d’informations structurelles entre les associations subsidiées à Bruxelles. En effet, Le partage d’information ainsi que l’échange de meilleures pratiques entre les associations serait non seulement profitable aux associations mais également au primo-arrivants.

De plus, à leur arrivée, les primo-arrivants se trouvent également face à un manque d’informations sur les outils existants.

Mahinur OZDEMIR a interpellé le Ministre en charge de la cohésion sociale sur  les mesures qui ont été éventuellement prises pour permettre la réalisation du projet « Welcome Pack ».

Ce « package » permettrait au primo-arrivant d’obtenir, dès son arrivée, de toutes les informations utiles à son installation dans le pays. La députée est sensible au fait que tous les primo-arrivants puissent obtenir un accueil d’égale qualité. À cette fin, elle voudrait que l’ont prennent des mesures afin contrôler cet accueil.

Le ministre en charge de la cohésion sociale ne manque pas de souligner  l’importance de cette thématique. Il admet l’importance d’avoir un accueil structuré. De ce fait, il a pris l’initiative, avec la Communauté Française et la Région Wallonne, de préparer une note qui propose un cadre pour l’accueil structuré des primo-arrivants. Le ministre confirme que des collaborations et des échanges d’informations existent et qu’elles seront d’ailleurs renforcées dans le cadre des contrats 2011-2015 de cohésion sociale.

Concernant le projet du « Welcome pack », une expérience pilote est en cours de réalisation via un cofinancement avec le fonds européen d’intégration des ressortissants des pays tiers (FEI). Le ministre nous confie que des contacts ont également  eu lieu avec le pouvoir fédéral. Un premier document sur le volet « citoyenneté » d’un Welcome pack est en voie de réalisation par l’agence Alter en concertation avec les trois entités fédérées francophones.

Enfin, le ministre s’est également exprimé sur l’importance de l’égale qualité d’accueil des primo-arrivants. Selon lui, il faudra sans doute un certain temps avant d’y parvenir.

Communiqué de presse du 16 mai 2011