Installation des compteurs intelligents en Région bruxelloise

Les députés bruxellois ont débattu ce matin, en Commission de l’Environnement, de l’installation de compteurs intelligents à Bruxelles. Si un déploiement généralisé de ces compteurs ne se justifient pas à l’heure actuelle pour des raisons de coûts, la députée cdH Mahinur Ozdemir reste favorable à leur développement à terme et plaide pour que des projets pilotes soient menés en la matière. Le but : diminuer notre dépendance face aux énergies fossiles (pétrole, charbon, etc.) en produisant davantage d’énergie renouvelable.

 Le cdH, pour le déploiement généralisé à terme

Les députés bruxellois ont débattu ce matin, en Commission de l’Environnement, de l’installation de compteurs intelligents à Bruxelles. Si un déploiement généralisé de ces compteurs ne se justifient pas à l’heure actuelle pour des raisons de coûts, la députée cdH Mahinur Ozdemir reste favorable à leur développement à terme et plaide pour que des projets pilotes soient menés en la matière. Le but : diminuer notre dépendance face aux énergies fossiles (pétrole, charbon, etc.) en produisant davantage d’énergie renouvelable.

Le compteur intelligent est un compteur disposant de technologies avancées, qui identifie de manière plus détaillée, précise et en temps réel la consommation énergétique d’un foyer, d’un bâtiment ou d’une entreprise.

Certains types de consommateurs – comme les entreprises, les commerces et les gros clients résidentiels – utilisent 55 % de l’énergie à Bruxelles. Les études commandées par la Région bruxelloise démontrent que le développement des compteurs intelligents pour ces consommateurs est rentable, malgré le coût de leur installation.

Tout comme le conseil des usagers de Brugel dans son avis du 3 mars dernier, Mahinur Ozdemir considère que « le non-déploiement généralisé des compteurs intelligents – décidé par le Gouvernement bruxellois la semaine dernière – ne peut constituer la fin de la réflexion dans ce domaine. » La députée souhaite donc un déploiement par étape des compteurs intelligents à Bruxelles, en commençant rapidement pas les grosses entreprises.

En outre, la plus grande production d’énergie renouvelable (panneaux solaires, éoliennes, etc.) nécessite une plus grande flexibilité du réseau. Quand il y a plus de vent et plus de soleil, on produit plus d’énergie. Et le compteur intelligent a un atout de taille : en permettant de mieux connaître, prévoir et maitriser la consommation électrique, il peut aider à mieux répartir la consommation d’électricité sur la journée.

 

Communiqué de presse du 10 juillet 2012