Nouveau cap pour Schaerbeek

Dans les prochaines semaines, chaque parti vous présentera son programme. Au cdH, j’ai souhaité que nous prenions des engagements très concrets. Bien sûr, nous avons un programme complet (cf. www.lecdh-schaerbeek.be). Mais, dans le cadre des moyens dont Schaerbeek dispose, il faut fixer des priorités. Et donc dire quels actes précis, si les électeurs nous en donnent les moyens, nous  poserons et dans quel ordre.

Pas de promesses gratuites :

12 engagements!

Dans les prochaines semaines, chaque parti vous présentera son programme. Au cdH, j’ai souhaité que nous prenions des engagements très concrets. Bien sûr, nous avons un programme complet (cf. www.lecdh-schaerbeek.be). Mais, dans le cadre des moyens dont Schaerbeek dispose, il faut fixer des priorités. Et donc dire quels actes précis, si les électeurs nous en donnent les moyens, nous  poserons et dans quel ordre.

Voilà pourquoi je vous propose 12 engagements à concrétiser… dès 2012! Des engagements auxquels le cdH se tiendra, radicalement !

Denis Grimberghs,
Tête de liste

 

 

1. Assurer un PILOTAGE de nos écoles communales et AUGMENTER LE NOMBRE DE PLACES dans l’enseignement

Le cdH propose de créer une plateforme scolaire qui rassemblera tous les acteurs locaux de l’éducation (l’échevin de l’enseignement, la direction de l’Instruction publique, des représentants des directions des écoles communales, des parents et des milieux socio-économiques) ainsi que des élus de la majorité et de l’opposition. Objectif : piloter plus efficacement le réseau des écoles communales, en développant des synergies entre les partenaires de la communauté éducative (ex : associations de parents, bibliothèques, théâtre à l’école, actions environnement, mobilité, classes de dépaysement, collaboration avec les Centres Culturels, partenariat avec les ASBL d’Education Permanente et les écoles de devoirs…). Le cdH renforcera l’autonomie des établissements, la diversité des projets éducatifs et l’exigence de qualité en matière de mise en œuvre des programmes, de méthodes pédagogiques et de formation continue des enseignants.

En partenariat avec les autres réseaux d’enseignement présents à Schaerbeek, le cdH veut :

  • augmenter le nombre de places dans les écoles situées sur le territoire de la commune, pour répondre au choc démographique ;
  • favoriser la coopération entre écoles francophones et néerlandophones, en vue d’améliorer l’apprentissage des langues (notamment par l’enseignement en immersion), formidable atout sur le marché de l’emploi bruxellois.

2. Adopter un PLAN LOGEMENT COMMUNAL

Elaboré avec tous les acteurs locaux de la politique du logement, un plan sera adopté par le Conseil communal dès la première année de la mandature.

  • Il déterminera le nombre de logements publics (sociaux et moyens) à construire et les délais précis de réalisation d’ici à 2018 ;
  • Il définira les moyens permettant une gestion proactive du patrimoine privé: lutte contre les immeubles inoccupés/et ou insalubres, recours aux Agences Immobilières Sociales, réalisation de logements intergénérationnels, soutien à l’accession à la propriété des jeunes ménages… ;
  • Il organisera un véritable guichet unique du logement pour fournir toutes les informations et aides disponibles tant pour les propriétaires que pour les locataires, en matière d’accès aux logements publics, de primes à la rénovation,…

3. Planifier la REALISATION DU METRO ET DES ARRETS RER

Schaerbeek doit s’impliquer de manière volontariste dans la réalisation du Metro et des arrêts RER (Josaphat/Rogier/Verboeckhoven) en vue de :

  • choisir les tracés les plus adéquats pour desservir aux mieux les Schaerbeekois ;
  • optimiser les infrastructures : intégration des stations dans l’environnement urbain, parkings souterrains, réaménagement de l’espace public de surface, articulation avec les commerces et services… ;
  • protéger des nuisances les habitants résidant à proximité des travaux projetés ;
  • garantir des stations sûres et conviviales pour les utilisateurs et les riverains.

4. Réunir les compétences FAMILLE & VIE ASSOCIATIVE

Le cdH souhaite une approche transversale des questions liées à la famille, au sport, à la jeunesse et à la petite enfance, aux activités extrascolaires, à la cohésion sociale, à l’égalité des chances et au troisième âge.

Nos priorités:

  • élargir l’offre d’accueil de la petite enfance  par la création d’un réseau d’accueillant(e)s et co-accueillant(e)s à domicile ;
  • permettre à chaque famille de trouver des solutions d’accueil pour les 3-12 ans et ce en respectant la notion de « temps libre » des enfants : envisager la création de chèques « stages » ;
  • impliquer les acteurs de terrain dans la définition des plans d’action, la formulation d’objectifs, le suivi des politiques mises en œuvre et l’évaluation régulière de l’action publique ;
  • soutenir les associations ayant des projets concrets favorisant les rencontres, les échanges de services, et toutes les initiatives créant du lien entre les différentes cultures, générations, et composantes sociales ;
  • rendre transparent l’accès aux infrastructures communales et para-communales, notamment sportives, dans le cadre de procédures publiques.

5. Lutter plus fermement CONTRE LES INCIVILITES

Le cdH renforcera la lutte contre la délinquance, les incivilités et l’intolérance qui génèrent un sentiment d’insécurité et d’impunité, notamment par une verbalisation, des sanctions rapides et par un renforcement des amendes administratives et des peines alternatives. Dans la ligne du nouveau projet de la Ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, le cdH entend faire adopter un plan de lutte contre les incivilités qui permettra de:

  • faire respecter les règlements de police et infliger les amendes administratives proportionnelles aux infractions commises en étant plus attentif au respect du code de la route,
  • améliorer la formation des policiers et des gardiens de la paix, y compris ceux habilités à  constater les infractions,
  • mieux informer la population des missions des gardiens de la paix.

6. Obtenir le label HANDYCITY®

Handycity® est un label national qui encourage les communes à travailler au quotidien à l’intégration des personnes handicapées. A Bruxelles, 5 communes l’ont obtenu… mais pas Schaerbeek. Cela doit changer! Concrètement, un fonctionnaire de l’administration communale sera chargé de coordonner l’ensemble des politiques en matière d’accessibilité.

Il y aura lieu de :

  • prévoir des mesures spécifiques visant l’accueil et l’accessibilité (physique mais aussi électronique grâce au site web communal, via l’obtention du label AnySurfer) des services communaux et para-communaux aux personnes en situation de handicap ;
  • assurer la continuité des cheminements organisés sur le territoire de la commune avec le soutien d’experts en accessibilité ;
  • sensibiliser les citoyens au respect des emplacements de parking réservés aux personnes à mobilité réduite par l’apposition d’une plaque additionnelle “Si tu prends ma place, prends mon handicap!”.

7. Réformer le PLAN DE STATIONNEMENT

En attendant la mise en œuvre d’une politique régionale en la matière, le cdH propose deux modifications du règlement communal sur le stationnement:

  • prévoir une carte de stationnement à un tarif abordable pour les travailleurs des services de proximité (écoles, crèches, institutions pour l’accueil de personnes handicapées, aide à la jeunesse, services culturels…) ;
  • limiter les zones de tarification en soirée (en nombre et en taille).

En outre, le cdH fait également les propositions suivantes:

  • décaler les horaires de marché pour permettre le stationnement dans les rues avoisinantes jusqu’à 08h00 le matin ;
  • ouvrir aux riverains les parkings des commerces moyennant un système de gestion partagée sécurisé ;
  • créer des parkings souterrains, prioritairement aux abords de la place Colignon.

8. Renforcer le DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

L’enjeu premier du développement économique est de favoriser l’emploi dans notre commune. Il faut être plus volontariste en la matière. Schaerbeek accueille sur son territoire plusieurs entreprises publiques et privées actives dans le secteur des médias : un atout qu’il faut valoriser!

Le cdH veut :

  • soutenir les initiatives qui permettent de créer de l’emploi dans les secteurs de l’Horeca et du tourisme ;
  • rendre notre commune plus attractive vis-à-vis des classes moyennes en revalorisant les noyaux commerciaux et la mobilité à leurs abords ;
  • assurer la diversité de l’emploi, notamment par le développement de la « Media Valley » en stimulant l’économie créative dans le secteur des nouveaux médias (boulevard Reyers et chaussée de Louvain) et par la réorganisation de la Zone d’Industrie Urbaine sur le site de l’ancienne gare Schaerbeek-Josaphat (boulevard Wahis).

9. Développer une vision du DEVELOPPEMENT TERRITORIAL de la commune

La rénovation urbaine doit se poursuivre mais, au-delà, le cdH souhaite promouvoir une vision du développement du territoire à moyen et long terme. En priorité, il s’agira de :

  • réaliser le premier écoquartier bruxellois sur le site de l’ancienne gare de Schaerbeek-Josaphat ;
  • prendre en compte le potentiel que représente le réaménagement de l’aboutissement de l’E40, en y intégrant le développement de la « Media Valley » et celui du site de Schaerbeek-Formation ;
  • préparer les prochains contrats de quartier qui doivent couvrir le territoire situé entre l’avenue Rogier et la frontière communale de Saint-Josse au-delà du quartier Josaphat ;
  • veiller à l’entretien et au remplacement  du mobilier urbain, ainsi qu’à la création d’espaces de verdure (bacs de fleurs et plantations d’arbustes) sur les grands axes qui traversent la commune et dans les rues adjacentes.

10. Faire de Schaerbeek une commune-pilote du DEVELOPPEMENT DURABLE

Pour le cdH, l’intégration des principes du développement durable dans la gestion de notre commune est un projet global qui doit être inscrit dans la Déclaration de Politique Générale de la future majorité et sous-tendu par l’Agenda Local 21.

Objectifs:

  • soutenir des projets à plus-value sociale ou environnementale, favorisant le lien social dans les quartiers ;
  • sensibiliser et responsabiliser chacun à son environnement et promouvoir la biodiversité (augmentation du nombre et amplification de la politique de gestion différenciée des espaces verts, mise en valeurs du patrimoine arboré, …) ;
  • soutenir le nouveau plan de survol aérien de Bruxelles du Secrétaire d’Etat à l’Environnement et à la Mobilité Melchior Wathelet ;
  • renforcer la sécurité des cyclistes par l’entretien et le développement des pistes cyclables balisées et protégées, ainsi que par l’aménagement de « sas cyclistes » aux carrefours ;
  • généraliser les emplacements pour vélos dans les gares et à proximité des arrêts de bus et de tram, des bâtiments communaux, des commerces et des écoles ;
  • maîtriser la consommation énergétique et la production de déchets dans les infrastructures communales, en particulier dans les écoles installées sur le territoire de la commune, en pratiquant des audits énergétiques et en appliquant leurs recommandations et renforcer les campagnes de sensibilisation et d’information sur le tri sélectif, le recyclage des déchets et objets, les économies d’énergie domestique, l’empreinte écologique…

11. Accroître LA TRANSPARENCE ET L’EFFICACITE de l’action publique

Pour le cdH, l’éthique et la bonne gouvernance ne se marchandent pas.

Le cdH exigera :

  • la diffusion aux Schaerbeekois, via les moyens de communication officiels (Schaerbeek Info, site web, publications thématiques, …), d’informations objectives et pratiques concernant : les services communaux, le CPAS, la police et son Règlement général, le système des sanctions administratives, les missions des gardiens de la Paix, les démarches administratives, l’offre scolaire… ;
  • l’utilisation optimale de Schaerbeek Info à cette fin et à l’exclusion de toute communication « électoraliste » de la part du Bourgmestre et des Echevins ;
  • la création d’un service de médiation communal qui traitera les plaintes des habitants en cas de défaillance de l’administration et qui permettra aux autorités politiques d’améliorer le fonctionnement de celle-ci sur la base des recommandations qu’il formulera annuellement.

12. Pas de projet politique sans PROJET CULTUREL

L’accès à la culture permet de lutter contre les inégalités; l’émancipation intellectuelle permet un autre rapport au monde; la culture donne un sens à la vie et participe à la construction d’une société plus humaine. Le cdH souhaite associer, dès le début de la mandature, l’ensemble des acteurs culturels locaux à la définition des politiques culturelles menées par la commune et affirmer leur rôle d’acteurs de terrain.

Notre projet :

  • offrir, dès l’enfance, un accès égalitaire à la culture dans notre commune, avec une réelle prise en compte des publics défavorisés (visites de sites liés à la vie collective et de lieux de mémoire, spectacles adaptés aux jeunes publics, activités interculturelles, accès à l’écrit) ;
  • créer des manifestations promouvant art urbain, art contemporain et découverte du patrimoine ;
  • favoriser les rencontres et interactions entre les associations culturelles des diverses communautés vivant sur le territoire communal ;
  • soutenir la production culturelle des jeunes artistes schaerbeekois par la mise à disposition de matériel, de supports de diffusion et de locaux ;
  • renforcer les synergies entre culture, tourisme et économie locale, notamment par la mise en valeur du patrimoine local ;
  • permettre aux habitants, commerçants, associations et entreprises de se réapproprier l’espace public via l’organisation d’événements (socio)culturels, porteurs de traditions et d’innovations.